Rénovation et extension de la salle des fêtes de Lantignié


Commune de Lantignié - 1 rue de l'Eglise - 69430 Lantignié


Mandataire MOE : Grégory PERRIN-Mesa Workshop
Montant des travaux : 500 000 € HT     | Superficie : 300 m²
Mission MOE : ESQ/APS/APD/PRO/DCE/AOR/EXE
Points particuliers :  Rénovation | Extension
Avancement : Livré

Lantignié est une petite commune du Beaujolais dans le département du Rhône. Ses bâtiments parés de pierres dorées s’ancrent dans un paysage de vignobles, de champs fleuris et de collines verdoyantes. Le centre de la commune fait partie intégrante de ce paysage. La mairie en prend la place centrale. La salle communale existante ne prend pas part à cette harmonie. Fabriquée en plusieurs temps à partir d’un hangar agricole, elle apparait comme rapiécée. La greffe ne semble pas avoir prise. Les ouvertures sont rares et étroites. Il en résulte une atmosphère intérieure sombre et triste. Depuis l’intérieur, le paysage riche du Beaujolais est inexistant. Pas de lien non plus avec le village. La salle plurifonctionnelle est trop petite pour les besoins de la communauté. Sa forme est trop rectangulaire et trop étroite, ce qui la rend peu fonctionnelle. Notre réponse devait appréhender tous ces problèmes.

La lumière

Pour répondre à l’insuffisance de place et de lumière, une extension est créée au sud formant ainsi un nouvel espace de buvette. Un jardin extérieur fait face au bar et sert d’entrée en délimitant un espace de transition entre l’extérieur et l’intérieur. Protégé du soleil par une pergola plantée de vignes, le jardin est un espace extérieur intime où l’on peut apprécier un verre. Des panneaux verticaux sur la limite sud du bâtiment ouvrent une large vue sur les vignobles environnants, appréciable depuis le bar, et crée dans le même temps un filtre depuis les voitures qui passent sur la route départementale proche.

Vibrations

Un grand volume de couleur vive, aux formes audacieuses anime l’espace de la buvette. Il se lit à travers les baies de l’extension et les anime. Il englobe la cuisine et le bar qui communiquent à la fois avec la buvette et la grande salle pour permettre la plus grande flexibilité. La continuité visuelle de ce « noyau » est assurée d’une salle à l’autre. Le vieux bar est supprimé pour permettre la création d’une nouvelle salle polyvalente plus grande. De format presque carré, elle est plus fonctionnelle que celle existante et peut facilement être subdivisée pour accueillir plusieurs activités simultanément. S’étendant  à présent jusqu’à la façade Est, elle est ouverte sur l’extérieur par une large baie vitrée. C’est le lien vers le village.

Les couleurs chatoyantes de l'automne

Des panneaux d’acier Corten perforés définissent les paravents permettant de filtrer le soleil, en vue de créer l’intimité, la paix. Le Corten est choisi pour sa pluralité de couleurs chatoyantes et chaleureuses, évoquant les couleurs de terre et d’automne qui irisent les vignobles. Le métal oxydé est aussi l’évocation du temps qui passe, de l’intemporalité qui sied bien à ce projet d’extension. Le rythme formé par les panneaux est inspiré des sillons formés par l’alignement de pieds de vignes. La perforation des panneaux découle elle de leur feuillage. Un motif est dessiné à partir d’une feuille de cépage Gamay, répandu dans le Beaujolais.

Nous avons fait le choix de travailler avec une palette limitée à deux matériaux : les pierres dorées et l'acier Corten. Les pierres dorées, élément constitutif du paysage du beaujolais sont réutilisées dans un langage résolument contemporain, sous forme de gabion. Elles dialoguent sous cette forme avec les appareillages plus traditionnels de la mairie et des murs de soubassement. Nous évitons ainsi tout pastiche et mauvaise couture en essayant de réemployer ces appareillages du passé pour n’utiliser que le matériel brut, sa couleur, sa mémoire.