Concours d'architecture Jacques Rougerie 2015 - "Loisirs cosmiques"


Fondation Jacques Rougerie – Péniche Saint Paul - Port des Champs Elysées – 75008 Paris


Equipe: TABULA RASA - Patrick Lhomme (architecte) - Lionel Stocard (artiste)
Missions : Concours d'architecture
Points particuliers : Concours Jacques Rougerie "Innovation et Architecture pour l'Espace"
Date :  2015

Les rêves étoilés

Quand nous sommes enfants nous regardons le ciel étoilé avec curiosité, en se disant qu'un jour nous irons là-bas. Au fil du temps certains rêves s'éloignent comme les étoiles, mais celui-ci persiste. Il s'agit d'un rêve collectif qui se nourrit de l'envie de l'être humain d’aller toujours plus loin. Nous savons qu'un jour l'espace sera un échappatoire incontournable pour l’humanité qui vit sur une planète dont les jours sont comptés.

Mais ce jour semble encore loin. Ainsi nous proposons une station orbitale à partir d’une approche hédoniste de l’espace. Une base de loisirs qui fait du rêve d’enfant une réalité : permettre d’explorer l’espace et d'expérimenter l'apesanteur.

Composition

Le programme s'articule autour de 4 zones :

- Communication verticale. Un système d’ascenseurs permet de rejoindre la station facilement depuis la terre grâce aux câbles de nanotubes de carbone tendus avec un contrepoids. Les ascenseurs permettent aussi de connecter tous les éléments du programme.

- Centre de contrôle, de traitements et de production d’énergie. A partir du principe d’une centrale solaire thermodynamique, un anneau de miroirs paraboliques concentre les rayons du soleil en une sphère de gaz à très haute température. Un système de pistons produit de l’électricité à partir du mouvement généré par le gaz. Un module circulaire regroupe des bureaux dédiés à la gestion de la station, mais aussi à la recherche et l’exploration spatiale, ainsi que les usines de traitement des déchets, de l’eau et de l’air.

 

- Branches de sédentarisation. Il s’agit de trois 3 branches qui tournent constamment pour profiter d’une gravité artificielle : habitation (logements d’utilisation temporaire ou permanente, commerces et zones de loisirs), alimentation (production de nourriture végétale et animale) et production (élaboration des éléments nécessaires pour l’auto-construction de la station, bureaux et postes de travail de la population permanente). La forme hélicoïdale des branches en rotation apporte des conditions de vie et de travail optimales : une vision tournée exclusivement sur l’espace et une gravité équivalente à celle de la Terre. Cette forme facilite également un développement sans limite de la station.

Le centre de loisirs

- Centre de loisirs en apesanteur. Situé au milieu de la station, il se compose de plusieurs lieux qui exploitent les possibilités d’une expérience sans gravité :

  • Arènes. Deux salles différentes accueillent les spectacles en apesanteur :

Une salle en rotation génère une faible gravité artificielle pour le confort des spectateurs, qui peuvent regarder l’évènement depuis différents points de vue.

Une grande sphère pour la réalisation de spectacles de grande envergure, compétitions sportives... Une importante infrastructure périphérique inclue des modules de restauration et des toilettes.

  • Espaces de rencontres intimes en apesanteur. Volumes de différentes tailles permettant aux utilisateurs d’expérimenter l’apesanteur d’une façon inattendue.
  • Salles polyvalentes. Elles permettent de découvrir les activités en apesanteur qui n’existent pas encore. Des grands volumes avec une perméabilité variable vers l’extérieur développent des nouveaux sports, manifestations artistiques…

 

  • Tunnels. Ils connectent les activités offertes dans le complexe, mais ils permettent aussi de se balader, se perdre, déambuler, flâner… en apesanteur. Une structure modulaire et simple avec un revêtement transparent s’adapte à tous les parcours et facilite le contact de l’usager avec l’espace.

Avec le temps, les séjours de vacances deviendront plus longues et les prix plus accessibles. Avec une Terre maltraitée et devenue inconfortable, un habitat permanent dans l’espace ouvrira les portes d’une colonisation à long terme. Le plaisir deviendra une nécessité.